fbpx

3 Stratégies de Marketing Digital à mettre en place pour votre hôtel en 2020

par Ludovic Fouchan

15 millions d’euros… C’est le montant dépensé par Booking en marketing digital l’année dernière.

Avec plus de 60% de part de marché, Booking est un mastodonte dans le secteur et les investissements en Marketing Digital effectués ne sont pas anodins. 

Mais sans avoir la puissance de Booking, les petits et moyens établissements peuvent tirer leur épingle du jeu en décidant de mettre en place une stratégie en ligne pour acquérir de nouveaux clients

Nous allons voir 3 stratégies éprouvées pour vous permettre d’augmenter vos ventes en direct et vos taux d’occupations. 

Pour chaque stratégie évoquée, 1 plan d’action sera proposé pour les mettre en application dès demain.

1) La Micro-influence

Nous avons tous entendu parler des influenceurs, ces “vedettes 2.0” qui sont suivis par plusieurs milliers voir plusieurs millions d’utilisateurs sur les réseaux sociaux (avec en tête du podium Facebook, Instagram et Youtube)  “L’influence Marketing” n’épargne pas le secteur du travel et de l’hospitalité et certains gros acteurs du secteur ont su user de ces stratégies. 

Cependant, outre le fait que les dessous de l’influence marketing sont parfois opaques, les “influenceurs stars” s’arrachent à plusieurs dizaines de milliers d’euros et semblent peu accessibles pour des établissements plus modestes.

En partant de ce constat, une nouvelle catégorie d’influenceurs est arrivée  sur le marché : on les appelle les micro-influenceurs. 

Alors qu’ont ils de moins que les “méga influenceurs“ ? Sont-ils plus pertinents dans leurs messages ? 

La différence entre ces deux typologies d’influenceurs est essentiellement liée aux nombres de “followers” on les différencie ainsi (Illustration de Digimind) : 

Aucun texte alternatif pour cette image

La force de ces micro-influenceurs ? 

Le taux d’engagement de leur communauté. En effet les plus gros influenceurs ont comme défaut d’être suivi par “un peu tout le monde”, ils peuvent être même suivi par des faux comptes.

Le nombre de followers va avoir un impact direct sur le taux d’engagement. Les followers auront moins tendance à s’intéresser au post car ils suivent les influenceurs sans réelle conviction, ils seront donc moins engagés.

Tout l’intérêt des micro-influenceurs et de capitaliser sur des taux d’engagements qui sont bien plus importants pour faire raisonner de manière plus impactante son message.

Le plan d’action n°1 : Pour mettre en place une stratégie de micro-influence sans forcément créer une campagne à proprement parler vous pouvez : 

  • Inviter un micro influenceur de votre niche (hôtel, lifestyle…) à une soirée / cocktail que vous aviez déjà prévu d’organiser 
  • Offrir une nuit à un micro-influenceur qui évoquera votre établissement auprès de sa communauté.

Cependant il faut bien analyser l’audience de votre micro-influenceur, si son audience est par exemple trop jeune, il est peu probable qu’elle ait le budget suffisant pour devenir un de vos clients : Les micro-influenceurs sont donc à utiliser en connaissance de cause. 

2) Le User Generated Content (UGC)

Non il ne s’agit pas de la chaîne de cinéma française, mais d’une abréviation pour le User Generated Content. 

Le User Generated Content est tout simplement le contenu qui va être créé par vos clients et non pas par vous. 

Certains lieux devenus “Instagrammables” jouissent de centaines de milliers de contenus gratuitement sur les réseaux sociaux.

Utiliser ce contenu permet d’ajouter une touche d’authenticité à son établissement pour en partager des moments de vie comme par exemple : 

  • Un petit dej au lever du soleil 
  • Un soin dans dans votre spa 
  • Un cocktail sur votre terrasse 

Vous auriez tout à fait pu créer vous même ces contenus pour vos réseaux sociaux, mais cela prendrait des heures et surtout reviendrait beaucoup plus cher en terme de frais de marketing. 

Le UGC permet en d’autres termes de : 

  • Réduire ses frais de création de contenu
  • D’engager ses clients grâce au partage de leurs contenus (avec leur accord bien évidemment) 
  • D’alimenter régulièrement vos réseaux sociaux. 

Go Pro, l’entreprise qui a popularisé les mini caméra d’actions, use du UGC pour ses réseaux sociaux. En effet, impossible pour ses équipes marketing de partir aux 4 coins du monde pour créer du contenu de manière régulière.

Aucun texte alternatif pour cette image

En réels ambassadeurs, les clients n’hésitent pas à partager leurs contenus avec les hashtags adéquats. 

Le plan d’action n°2: La meilleure façon de s’assurer un flux de contenu est d’inciter vos clients à le faire eux-même en : 

  • Créant un hashtag dédié pour les vos réseaux sociaux
  • Incitant le partage de contenu sur les réseaux sociaux (en proposant de gagner quelque chose par exemple) 

Lorsque l’on sait que 66% des clients fait confiance aux avis des utilisateurs laissés sur internet, le UGC joue pleinement son rôle pour instaurer une confiance auprès des utilisateurs tout en étant une source de contenu à faible coût.

 

3) Le reciblage publicitaire sur Facebook et Instagram

Vous avez sans doute déjà songé à mener des campagnes de publicité Facebook pour votre établissement. 

Facebook a notamment développé plusieurs modules pour mettre en avant votre établissement grâce aux publicités ciblées. 

Avec plus de 2,38 milliards d’utilisateurs, vos futurs clients sont forcément sur Facebook, mais comment bien réaliser son ciblage ? 

La régie publicitaire de Facebook permet de réaliser des milliers de ciblages et se lancer dans une campagne de publicité sur Facebook peut vite se transformer en calvaire. 

De plus en effectuant un ciblage de mauvaise qualité il est aisé de se retrouver à “gaspiller” des milliers d’euros en publicité.

Il n’y a pas de recette magique, il faut tester, tester et re-tester pour trouver le meilleur ciblage.

Il existe cependant un moyen d’optimiser ses dépenses publicitaires sur Facebook en utilisant le reciblage publicitaire. 

Comme j’évoquais dans mon précédent article il existe plusieurs façon de recibler ses utilisateurs. 

Le reciblage le plus fréquent ? Recibler les visiteurs d’une certaine page de votre site. Par exemple vous pouvez, grâce au Pixel Facebook, recibler les personnes qui ont passé du temps sur la page d’informations de vos chambres. 

Une navigation longue sur cette page prouve un intérêt de l’utilisateur, et une campagne de reciblage pourra l’aider à passer à l’action en réservant une chambre. 

Pour rappel, 70% des utilisateurs qui sont re-ciblés par des campagnes pertinentes sont plus enclins à être converti. 

De plus les frais publicitaires sont beaucoup plus faibles lorsque vous ciblez une audience qui vous connait déjà (car vous ne faites pas d’enchères avec d’autres annonceurs)

Le site Jetsetter propose une stratégie plutôt agressive avec une forte réduction sur des hôtels. La publicité pose la question “ Planning a Vacation ” mais elle sait déjà que l’utilisateur cherche des vacances car il a visité son site, c’est un argument de plus pour convaincre l’utilisateur de retourner sur le site et de réserver en direct grâce à la réduction. 

Aucun texte alternatif pour cette image

Le plan d’action : Même si le reciblage peut paraître technique vous pouvez mener 2 actions pour démarrer une campagne de reciblage  

  • Vous pouvez d’ores et déjà installer le Pixel Facebook sur votre site (je vais créer une vidéo pour les explications dans les prochaines semaines) 
  • Créer un premier reciblage avec l’audience personnalisée suivante “ Personnes qui ont visité mon site dans les 30 derniers jours” 

 

Si vous souhaitez un accompagnement pour la stratégie d’acquisition de votre établissement via le reciblage publicitaire sur Facebook, vous pouvez réserver un appel de découverte sur ma page d’accueil. 

Partager l'article avec votre réseau